Le football féminin, une ambition normande et euroise

LE FOOTBALL AU FEMININ, UNE AMBITION NORMANDE ET EUROISE

Le développement du football au féminin est un axe majeur pour l’ensemble du football national. A l’initiative de la FFF, et dans la foulée des résultats encourageants, voire convaincants, de notre équipe nationale et de nos clubs de l’élite, le football féminin est devenu une priorité nationale pour tout notre sport.

Cette volonté clairement affichée se décline bien évidemment dans toutes les Ligues et tous les Districts. Pour répondre à cette politique, la LFN a élaboré un plan d’actions et institué un pôle féminin en charge de mettre en place une politique cohérente de développement du football féminin.

Ce jeudi 25 Janvier, le Comité de Direction du District, accompagné de la commission féminine du DEF, a reçu les représentants du pôle féminin de la Ligue et des commissions concernées. Les objectifs de cette réunion étaient multiples et voulaient en premier lieu permettre à chacun et chacune de mieux se connaître, mais surtout de définir les rôles des différents intervenants, de coordonner, pour plus d’efficacité, les actions LFN/Districts, de faire progresser la féminisation du football et de structurer notre football féminin le tout en s’appuyant fièrement sur la bannière emblématique de la « Coupe du Monde Féminine 2019 » pour laquelle LE HAVRE sera une des villes hôtes.

LA LFN A LA RENCONTRE DES DISTRICTS

Après que Le Président Sauveur CUCURULO ait dit son plaisir d’accueillir au DEF les forces vives du football féminin régional, c’est à Marc ROUTIER, en charge du Pôle Féminin à la LFN,  qu’a été dévolu la mission d’ouvrir les débats en présentant d’abord les objectifs de la présente réunion qui est la première du  genre et ajoutant qu’elle sera déclinée également sur le même schéma dans chacun des autres districts de la Ligue.  Après les présentations d’usage et avant de donner la parole à ses collègues, il a rappelé les objectifs de cette réunion et insisté sur le rôle important que doivent avoir les District et les clubs du fait de la proximité qui peut y être concrétisée. Enfin, il a mis l’accent sur le formidable vecteur de développement que peut constituer la Coupe du Monde Féminine 2019 sur le territoire normand pour notre football au féminin.

PROJET NORMAND AMBITION 2020

Pour répondre à cette ambition de promotion et de développement, il est proposé de quantifier les objectifs à atteindre sous le vocable « Projet Normand Ambition 2020 » avec des indicateurs chiffrés à la fois ambitieux et pertinents.

                – Atteindre les 10 000 licenciées     

                – Disposer d’un championnat R1 viable à 12 clubs

                – Avoir une 2ème équipe en L2 féminine

– Une beaucoup plus importante représentation féminine dans les instances et les clubs à l’horizon 2020 (25% de femmes dans les Comités de Direction).

LE PÔLE FEMININ A LA LFN

Pour se donner les moyens de ces ambitions, la LFN a créé un Pôle Féminin décliné en 3 commissions dont les fonctions et missions sont bien définis et auxquelles est associée l’Equipe Technique Régionale du Football Féminin.

La Commission de Gestion des Compétitions Féminines en charge de mettre en place et de gérer toutes les compétitions féminines de football à 11. Elle est placée sous la présidence de M. Lionel CHANDELIER qui se fait un plaisir de nous la présenter et de commenter ses actions et missions.

Vient ensuite La Commission Féminisation présidée par Mme Catherine ANDRE qui se fait plaisir d’exposer son domaine d’intervention. Les missions de la commission consistent en l’amélioration de la place et du nombre de femmes impliquées dans le football dans toutes les fonctions existantes de notre football. (Dirigeantes, joueuses, arbitres, élues, éducatrices,…) Il ne saurait y avoir de fonctions inaccessibles dans le football.  

La Commission de Développement du Football Féminin placée sous l’autorité de M. Marc ROUTIER, elle a pour rôle essentiel de coordonner le football féminin sur l’ensemble du territoire normand au travers notamment de mise en place d’actions de développement en harmonie avec l’ETR pour augmenter les licenciées et le nombre d’équipes féminines.

Pour l’ensemble de ces commissions, il a été élaboré et présenté lors de cette réunion des plans d’actions à mettre en œuvre et devant guider leurs actions pour atteindre avec succès l’horizon 2020.

Enfin dans la perspective de la Coupe du Monde Féminine 2019, il a été mis en place un Comité de Pilotage de la Coupe du Monde 2019 associant toutes les composantes liées à l’organisation d’une aussi importante compétition. (FIFA, FFF, LFN, instances et élus locaux,…)  

Concernant l’Equipe Technique Régionale Féminine, il est revenu à Mme Isabelle CLEMENTE PACHECO d’en assurer la promotion au travers des diverses actions entreprises en faveur du football au féminin qu’elles concernent l’offre de pratique, l’accompagnement des clubs,  

LE DEF ET LE FOOTBALL AU FEMININ 

A l’issue de ces présentations, il revient à Ludovic PERRE, entouré des membres de sa commission Départementale des Féminines, d’exposer les nombreuses actions entreprises au District pour favoriser et développer la pratique féminine. Il a  rappelé que si la LFN a en charge le football féminin à 11, il est revenu aux districts de mettre en place et de gérer l’ensemble du football féminin à effectif réduit. Il présente aussi le plan d’action de la commission qui dans sa majeure partie réponds aux préconisations de celui de la Ligue que ce soit en matière de gestion des compétitions ou encore dans le domaine de la féminisation de l’ensemble de notre football. Il énumère bien sûr toutes les compétitions gérées par le DEF concernant le football en herbe (championnats et coupes) mais aussi le développement du Futsal féminin. A cette occasion, il expose les freins et écueils rencontrés dans la gestion de notre football féminin. Il rappelle l’importance du label Ecole de foot féminin qui est un gage de sérieux et de performance de nos clubs. Enfin, il souligne l’excellent travail des membres de la commission engagés avec passion dans un travail de longue haleine dont il cite l’un des objectifs qui est d’atteindre le chiffre de 2000 joueuses à l’horizon 2020.

LES OBLIGATIONS DES CLUBS

Un autre aspect du développement du football féminin passe aussi par la contrainte avec la mise en place pour les clubs de Ligue d’obligations de créer des équipes en leur sein afin d’inciter notamment les clubs réticents à entrer dans la démarche. Lors de cette réunion, il est rappelé ces contraintes qui entreront en vigueur la saison prochaine.  

LA COUPE DU MONDE FEMININE 2019

Pour la première fois depuis la création de cette épreuve qui en est à sa 8ème édition, la Coupe du Monde Féminine de Football va se dérouler en France en 2019 et la ville DU HAVRE a été choisie pour accueillir des rencontres de cette compétition au rayonnement mondial. La Ligue de Football de Normandie et ses districts ne pouvaient passer à côté d’un tel événement qui va constituer un formidable accélérateur du football féminin. Aussi, il est présenté, lors de cette réunion, l’organisation qui est mise en place pour l’événement et quelques-unes des actions de valorisations qui seront initiées pour faire de cette épreuve un phare qui guidera toutes nos joueuses (actuelles et futures) à bon port vers les terrains de football normands.  

A l’issue de toutes ces interventions et présentations, il est proposé à tous les participants d’échanger et de s’exprimer en toute liberté. Au cours de ces moments de partage, il est évoqué certains sujets parmi lesquels la problématique de la conception d’un calendrier football féminin unique et commun à la LFN et aux districts pour permettre une vraie unicité tant dans la pratique que dans l’organisation. La question du surclassement des joueuses est aussi soulevée avant que le Président du DEF Sauveur CUCURULO ne conclue la réunion en rappelant que, pour être efficace, la LFN et ses districts doivent se coordonner. Dans son propos, Il réaffirme que le football d’animation et le développement du football féminin passe immanquablement par la proximité et donc les districts, enfin  il remercie les intervenants et participants à cette réunion qui fut à la fois riche et prometteuse.   

Par Pascal LEBRET

Articles les plus lus dans cette catégorie